Retrouvez toute l'information économique de proximité

ACTEURS DE LA CONSTRUCTION : L’EFFORT DOIT ÊTRE PARTAGÉ PAR TOUS

La France fait face à̀ une crise sanitaire sans précédent, qualifiée le 11 mars dernier par l’OMS, de “pandémie”. Depuis la fin mars, 94 % des entreprises du BTP ont arrêté tout ou partie de leurs chantiers en Bretagne. “63 % des entreprises ont fait une demande de chômage partiel pour leurs salariés, soit 36 000 salariés sur les 60 000 actuellement en chômage partiel en Bretagne”, conviennent les acteurs de la construction de Bretagne.

Une charte de bonne conduite

Contraints et forcés, les acteurs de la construction n’ont pas arrêté de gaité de cœur leurs chantiers. “De multiples raisons expliquent ces arrêts”, assurent-ils. “Nous n’avions pas accès aux produits ou fournitures nécessaires au chantier (70 % des entreprises l’indiquent) et nous manquions de masques et de gel hydro- alcoolique (66 % des cas). Souvent même, le chef d’entreprise lui-même était amené à respecter l’ordre de confinement (65 %) ou était dans l’obligation d’accepter les décisions du maître d’ouvrage ou de l’entreprise principale (53 %).”

Face à cette crise, les acteurs de la construction devront respecter de nouvelles contraintes sanitaires, réglementaires et techniques. Pour la bonne exécution des chantiers du BTP, ils ont élaboré en quelques semaines une charte dont l’objectif est de rechercher des solutions solidaires et d’atténuer si possible les conséquences humaines, économiques et sociales.

Et de bonnes pratiques

A terme, cette charte doit permettre de définir conjointement le cadre de bonnes pratiques de la profession. Elle doit préserver les intérêts économiques de chacun et  limiter au maximum les situations pouvant amener à̀ des contentieux futurs et accompagner ainsi à la reprise de l’activité BTP en Bretagne. “Nous prévoyons de nous engager auprès de nos adhérents à promouvoir les règles de sécurité liées à la poursuite ou à la reprise des activités et un ensemble de recommandations régionales qui pourront, sans pour autant s’imposer, inspirer les échanges qui s’opèreront chantier par chantier entre maîtres d’ouvrages, maîtres d’œuvre et entreprises.” Les signataires de la charte sont ARO Habitat Bretagne, Ordre des architectes, FFB Bretagne et CAPEB Bretagne.

Les commentaires sont fermés.