Retrouvez toute l'information économique de proximité

BAROMÈTRE MMA : LES ENTREPRENEURS BRETONS SONT ATTACHÉS À LA BRETAGNE

La Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur dévoile, pour la 3e année, les résultats de son baromètre grâce à l’appui de l’institut OpinionWay et d’un collège d’experts et de scientifiques spécialisés sur les enjeux de l’entrepreneuriat. Elle propose un focus particulier sur la Bretagne.

         Identification au territoire le plus local

Les entrepreneurs de Bretagne s’identifient au territoire le plus local, à savoir la commune (66 %), mais aussi, particularité bretonne, à la région (66 % contre 57 % au national). Suivent l’agglomération (55 %), le département (55 %) et la France (47 %). Tout comme au national, l’Europe est en retrait (22 %).

Les entrepreneurs de la région entretiennent et développent un lien personnel majoritairement puissant et durable avec leur territoire. Pour plus de 9 sur 10, ce lien s’est renforcé (31 %) ou maintenu (62 %). Il s’est réduit pour seulement 7 % des entrepreneurs. Dans tous les cas, le désir d’aller vivre et travailler ailleurs est très faible, puisque 76 % des entrepreneurs de Bretagne se réinstalleraient sur ce même territoire s’ils devaient repartir de zéro (contre 71 % au niveau national).

 Un territoire très dynamique

Ls entrepreneurs jugent le territoire Breton très dynamique (74 % contre 65 % au national). D’ailleurs, la Bretagne atteint la troisième place derrière l’Ile-de-France et les Pays de la Loire dans le classement des territoires français les plus dynamiques. 75 % des entrepreneurs de la région pensent que c’est un territoire favorable pour le développement d’entreprises déjà installées (vs. 69 % au national), 78 % pensent que c’est un terrain favorable à la création d’entreprise et 70 % que c’est un territoire d’avenir pour les jeunes (contre seulement 59 % au national).

Cependant, les entrepreneurs sont en attente de plus de coordination de la part de leur écosystème. Ils pointent avec acuité la forte carence de synchronisation entre les organismes ou structures annonçant être là pour les soutenir et les aider. Seuls 12 % des répondants jugent que ceux-ci travaillent systématiquement de manière coordonnée et complémentaire, tandis que 33 % estiment que ce n’est le cas qu’au coup par coup et 55 % qu’ils agissent “chacun dans leur coin ». Concernant l’avenir, les entrepreneurs du territoire se montrent très majoritairement confiants pour leur vie personnelle (92 % contre 87 % au national), leur entreprise (84 % contre 80 %) et surtout pour leur territoire (85 % contre 74 %). Un niveau de confiance partagé par l’ensemble des dirigeants et qui varie peu selon les régions.

Cet optimisme est confirmé par le fait que 63 % des entrepreneurs de Bretagne envisagent de poursuivre ou de développer leur activité dans les 5 prochaines années. “Notre baromètre montre la singularité des entrepreneurs bretons en ces temps de morosité et de doute : un optimisme hors du commun, un attachement viscéral à leur territoire et, c’est une surprise de notre étude, un engagement bien au delà de leur entreprise. Malgré un travail prenant, une proportion significative dégage de son temps pour l’enrichissement sociétal des territoires : comme élu local, membre d’une association culturelle, sportive ou sociale, adhérent à un syndicat professionnel ou un réseau d’aide au développement des entreprises”, précise Patrick Miliotis, Délégué Général de la Fondation MMA des Entrepreneurs du Futur.

Les commentaires sont fermés.