Retrouvez toute l'information économique de proximité

QUI SONT LES CHAMPIONS RENNAIS DE LA CROISSANCE ?

Le journal Les Echos a publié son palmarès 2018 sur les 500 champions français de la croissance. En partenariat avec Statista, il confirme le dynamisme retrouvé de l’économie française. “Les 500 entreprises les plus dynamiques de l’Hexagone croissent nettement plus vite que les 500 qui les avaient précédées l’année d’avant. Elles sont parvenues à augmenter leur chiffre d’affaires de 49% par an en moyenne sur les trois dernières années disponibles (2013-2016), soit un gain de trois points par rapport au millésime précédent”, note le journal.

En Ille-et-Vilaine, quelques entreprises de notre département figurent dans le classement. Kerlink pointe à la 151e place du classement. L’entreprise, installée à Thorigné-Fouillard, emploie aujourd’hui 78 salariés. Elle est spécialisée dans la fourniture de solutions dédiées à l’Internet des objets. Elle a réalisé une chiffre d’affaires 14 117 KE en 2016 contre 3 621 KE.

Derrière Kerlink, Bos Aménagement prend la 233e place du palmarès. Spécialisée dans la fabrication et distribution de mobilier de bureau, installée à Saint-Jacques de la Lande, elle emploie 8 salariés. En 2016, elle a réalisé 2 035 KE contre 786 KE en 2013. Elle devance l’agence de stratégie digitale, Médiaveille, située à Saint-Grégoire. Classée 252e, cette dernière présente un chiffre d’affaires de 14 725 KE en 2016 contre 6 143 KE en 2013.

Belle surprise, l’école de formation à l’Ostéopathie (IO-Rennes) se classe 269e avec un chiffre d’affaires de 2 553 KE en 2016 et 20 employés. Elle surclasse Atout Médical (457e du classement), installée Noyal-Chatillon sur Seiche. Avec 3 047 KE de chiffre d’affaires en 2016 et employant 27 salariés, la société Atout Médical est spécialisée dans la vente et la location de matériel médical.

La méthodologieLes échos ont informé leurs lecteurs de l’opportunité de participer au concours à travers des publications en ligne et dans Les Echos. “Toutes les entreprises pouvaient s’inscrire en ligne à partir du site www.lesechos.fr. En parallèle, notre partenaire Statista a identifié des acteurs ayant le potentiel de participer au concours, en exploitant diverses sources et bases de données. Une liste de 10 000 entreprises ayant la plus forte croissance en termes de chiffre d’affaires a été établie. Ces sociétés ont été contactées par courrier et/ou par e-mail pour les encourager à dévoiler leurs comptes. Pour figurer dans le palmarès, elles devaient toutes respecter plusieurs critères : avoir généré au moins 100 000 euros de chiffre d’affaires en 2013 et 1,5 million d’euros en 2016, être indépendantes (ne pas être filiale d’une autre entité), avoir leur siège en France et grandir principalement de façon organique. Chaque entreprise retenue dans notre top 500 a dû fournir confirmation des chiffres avec la signature personnelle d’un de ses dirigeants. Bien que l’enquête ait été large, le classement ne prétend pas à l’exhaustivité puisque certaines sociétés n’ont pas voulu révéler leurs chiffres clés ou n’ont pas souhaité participer”, explique le journal.

Les commentaires sont fermés.