Retrouvez toute l'information économique de proximité

LES TRAVAUX PUBLICS CRAIGNENT UN COUP D’ARRÊT

“Jugées essentielles à la survie économique de la nation et qualifiées de prioritaire durant ce reconfinement, nos entreprises resteront pleinement mobilisées dans tout le territoire breton, d’autant plus qu’elles disposent – faut-il le rappeler ? –  de tous les outils pour assurer la sécurité sanitaire des personnels :  le guide de l’OPP BTP validé par le Gouvernement en avril dernier reste on ne peut plus d’actualité”, confie François Coville, président de la FRTP Bretagne.

De l’urgence à  préparer 2021

Fortes de 12 000 salariés répartis dans 530 entreprises, les TP construisent et entretiennent less réseaux et les infrastructures de mobilité (routes), d’eau (canalisation, assainissement), d’énergie de nos collectivités. Mais si le secteur des TP en Bretagne entend bien continuer à œuvrer en pleine période de confinement, son Président tire d’ores et déjà la sonnette d’alarme. “Malgré nos nombreuses alertes, la commande publique n’est pas au rendez-vous avec une baisse de 30 % des appels d’offre des collectivités, déplore François Coville. Une baisse telle que les entreprises, en priorité les TPE/PME ici directement menacées, craignent un arrêt de l’activité d’ici la fin de l’année.”

Sans une relance massive des projets des collectivités locales, tout particulièrement des communes et des intercommunalités, les entreprises régionales courent à la catastrophe. “La mobilisation de l’ensemble de la chaîne de construction est indispensable : du maitre d’œuvre au fournisseur de matériels, des services préfectoraux au personnel technique des collectivités locales.”

“Au-delà des services publics accueillant du public, c’est bien l’ensemble des services nécessaires à la continuité économique de la nation qui doivent continuer à être mobilisés. C’est à cette seule condition que le secteur des travaux publics pourra poursuivre son activité.  L’avenir de TP en Bretagne, comme partout en France, se prépare maintenant, pour la mise en oeuvre de chantiers en 2021”, termine François Coville.

Les commentaires sont fermés.