Retrouvez toute l'information économique de proximité

OUEST-FRANCE VEUT ÉCOUTER SES SALARIÉS

Le groupe Ouest-France a présenté récemment un “projet de synergies” entre les rédactions de Ouest-France, du Courrier de l’Ouest, du Maine Libre et de Presse Océan. “Ce projet s’inscrit dans la stratégie à dix ans du Groupe qui affiche la volonté d’avancer vers la mise en commun de moyens, de compétences et de contenus afin de conforter le développement et le modèle économique de notre entreprise”, avait expliqué Ouest-France dans un communiqué.

Face à la mobilisation, le groupe de presse fait un rétropédalage. “L’annonce du projet de “nouvelle organisation des rédactions”, jeudi dernier, a provoqué dans les équipes d’Ouest-France émotion et questionnements. Cette émotion, la direction générale et la rédaction en chef l’entendent, la comprennent et la respectent. Ces questionnements ont été exprimés dans des motions qui méritent attention et explication”, confie la “direction” dans un communiqué.

“Le contexte général dans lequel est annoncé ce projet doit être regardé en face, discuté, questionné”, ajoute-t-il. “Le monde des médias n’est plus ce qu’il était il y a dix ou vingt ans. La baisse des diffusions papier de l’ensemble des titres, l’effondrement des recettes publicitaires, la révolution des modes d’accès à l’information ont grandement fragilisé les modèles économiques.”

Et de poursuivre : “La révolution numérique offre de nouvelles opportunités, à condition pour les médias de réussir la monétisation de l’information de qualité sur ces nouveaux supports, comme sur le journal. A condition aussi d’anticiper les risques réels d’effondrement des modèles économiques qui ont assuré le développement d’hier. Voilà le défi qu’il nous faut relever. Et, oui, il pose mille questions. Conscients de toute l’importance de ces interrogations, nous irons  à la rencontre des rédactions des 12 départements à partir de ce mardi.”

Ouest-France mesure pleinement les efforts entrepris par ses salariés ces dernières années pour améliorer la qualité du journal et faire rayonner la marque sur tous les supports. “Les échanges à venir permettront d’expliquer en quoi ce projet n’est pas un projet de repli, mais bien, pour Ouest-France, un projet pour sécuriser l’avenir. Nous entendons ainsi répondre aux redoutables questions qui nous sont posées, comme à toute la presse, en cohérence avec notre histoire. Nous accompagnerons chacune et chacun par des solutions adaptées à leur situation, comme Ouest-France l’a toujours fait. Notre finalité demeure de poursuivre notre mission d’information au service de nos lecteurs et de la démocratie.”

Commentaire : Il y a toujours quelque chose d’insupportable pour des salariés de ne pas savoir qui est derrière ce terme sibyllin : la direction. Il protège assurément ceux qui sont en responsabilité et tant mieux. Mais il trouve bien ses limites auprès des salariés. La direction est un terme impersonnel et creuse assurément le fossé entre les collaborateurs d’un même groupe.

Les commentaires sont fermés.