Retrouvez toute l'information économique de proximité

QUE VA DEVENIR GÉANT CASINO : LE MYSTÈRE PLANE TOUJOURS !

A Saint-Grégoire, à deux pas de Rennes, les discussions vont bon train sur l’avenir de la surface commerciale occupée aujourd’hui par Géant Casino et ayant fait l’objet d’une promesse de vente par l’adhérent du groupe Leclerc : Yann Kervarrec (patron de la SCAOUEST et membre du comité stratégique de l’enseigne). Mais malgré nos mails aux différents services de communication des enseignes, rien ne filtre chez les protagonistes, secret d’affaires oblige.

Le magasin se vide !

Seule certitude, l’hypermarché Géant de 7000 m2, employant 140 salariés, se vide peu à peu au fil de jours. ” C’est comme si le magasin ne renouvelait pas ses stocks,” précise Florian, un habitué des lieux. D’après nos confrères du journal Ouest-France, la surface commerciale pourrait fermer selon toute vraisemblance d’ici le 23 juin. Mais quid de la vocation des 7000 m2 situés dans l’une des plus belles galeries commerciales de l’agglomération rennaise, récemment rénovée par Mercialys (la foncière de Casino) ?

Pour des proches du dossier, l’adresse pourrait abriter une grande surface bio Leclerc, un drive, voire être transformée totalement. Son avenir est désormais suspendu à la décision de l’Autorité de la concurrence qui devra donner son avis sur une prochaine installation d’ici sans doute la fin de la semaine. Mais dans tous les cas, le groupe Leclerc ne pourra pas implanter un deuxième hypermarché identique à celui qu’il possède à moins d’un kilomètre de là !

Faute d’en savoir plus, les salariés vivent des moments difficiles. Même si des accords prévoient “la poursuite des contrats de travail des collaborateurs de ces magasins conformément aux règles légales” selon le groupe Casino. Seule certitude, cette transaction profitera à l’acheteur et au vendeur…

Casino a d’autres priorités

En rachetant ce bien, Leclerc évite l’installation de son principal concurrent, Auchan. Casino rassure quant à lui ses actionnaires en se séparant d’un magasin figurant parmi les moins performants de son parc. Il gagne au passage un bon petit pactole dans la mesure où la vente de Géant Casino de Saint-Grégoire est inclus dans la cession de 5 autres hypermarchés à des adhérents Leclerc, pour une valorisation totale des murs et fonds totale de 100,5 millions d’Euros (1), soit 16, 8 millions par site.

Pour l’heure, l’enseigne Géant poursuit ses actions conformément à ses priorités stratégiques en axant son développement sur le déploiement de l’application Casino Max et des corners Cdiscount mais aussi en élargissant son offre bio, dans la continuité d’une année 2018 marquée par une bonne performance commerciale (+1,9% de croissance du CA comparable). “Nous sommes face à des choix d’investisseurs qui ne s’embarrassent pas de savoir ce que va devenir un site !”, explique un proche du dossier. “Ce qui les importe, c’est la rentabilité de leurs opérations.”

(1) Ces magasins figurent parmi les moins performants du parc. Ils ont représenté un CA HT d’environ 150 M€ en 2018 et généré une perte totale d’environ 8 M€ cumulés de perte opérationnelle courante pour l’ensemble.

,

Les commentaires sont fermés.