Retrouvez toute l'information économique de proximité

SÉLESCOPE : LE PARTENAIRE RH DES ENTREPRISES

 Cabinet de conseil en recrutement, Selescope accompagne PME et Grands Groupes dans le recrutement, la sélection et l’évaluation de cadres, managers, commerciaux et dirigeants. ses consultants interviennent dans de nombreux secteurs : informatique, high tech, conseil, industrie, services aux entreprises, transport, luxe…En devenant consultant en évaluation des potentiels chez Selescope comme directeur Grand Ouest, Benjamin Roche n’a pas réellement changé de métier… juste de terrain de jeu. Entretien.

Certains vous voient évoluer dans le monde du Volley à Rennes, d’autres vous rencontrent en entretien d’embauche. Benjamin Roche, qui êtes-vous ?

Je suis un “accompagnateur” ! Pendant 10 ans, j’ai coaché des sportifs de haut niveau pour les faire progresser et les voir réussir sur un terrain de volley. Et, depuis presque 5 ans, les compétences que j’ai développées dans le sport, je les mets au service des organisations, des équipes et de leurs managers. Mais je garde le rôle de celui qui conseille, qui donne un avis, apporte un éclairage, souvent nécessaire dans une prise de décision à fort enjeu, tel qu’un recrutement ou une évolution en interne.

Parlons justement du potentiel des joueurs ou des collaborateurs. Quels parallèles pourriez-vous faire entre le sport et le monde de l’entreprise ?

Ce qui est intéressant chez l’individu, ce sont bien sûr ses compétences mais quand elles sont associées à une motivation, à une personnalité, un état d’esprit. Et il est des critères avec lesquels je ne transige pas, en tant que coach ou recruteur : goût du dépassement de soi, valorisation de l’intérêt collectif par rapport à l’intérêt personnel, envie d’apprendre, capacité à se remettre en question et surtout une réelle force de travail. Le travail bat le talent quand le talent ne travaille pas ! Travailler sur la cohésion du groupe est tout aussi essentiel. Mon objectif, en tant que coach ou en tant que consultant, est de faire en sorte de dépasser la somme des individus pour que le tout devienne une équipe.

Quels sont les leviers sur lesquels vous vous appuyez ?

Tout d’abord, il faut construire un objectif commun et partagé. Puis expliquer à chacun son rôle, structurer une organisation efficace en fonction du projet et de la personnalité du manager. Imaginez que le Capitaine est le Directeur Général, l’équipe technique, l’entraîneur, le manager forment un CODIR. Et ce qui pourrait paraître le plus futile alors que c’est là que se cache le vrai enjeu : apprendre à prendre du plaisir à travailler / jouer ensemble.

Consultant Sénior rennais

A vous écouter, on pourrait presque penser que coacher est facile…

Pas si vrai que ça ! Un groupe vit, il ne suit pas une activité linéaire. D’où l’importance de détecter les signaux faibles pour être capable de prendre les décisions (les bonnes et au bon moment) pour relancer une dynamique de groupe, imaginer d’autres étapes pour faire grandir le projet. Prenons l’exemple de Claude Onesta, entraîneur pendant 15 ans de l’équipe de hand-ball. Il a été capable de prendre les bonnes décisions sur le plan humain : choix des hommes, apport de nouveaux joueurs qui ont permis de donner encore plus de valeur au projet. Ce sont des décisions courageuses et qui ont amené au succès que l’on connaît.

Si vous deviez synthétiser votre rôle d’avant et votre métier d’aujourd’hui

J’aime assez l’idée d’être celui qui sort le décideur de son isolement, qui lui permet un échange désintéressé sur les interrogations concernant le projet qu’il porte. Je ne suis ni un joueur, ni un dirigeant, ni un collaborateur, ni un actionnaire … je suis cette tierce personne qui permet de partager les doutes, les interrogations et qui apporte un éclairage … en tout modestie bien sûr !

 

 

Les commentaires sont fermés.