Retrouvez toute l'information économique de proximité

UN MILLION D’EUROS LEVÉ POUR LE CROWDFUNDING BRETON !

En France, très peu d’acteurs du financement participatif s’appuient sur la solidarité territoriale.En France, Gwenneg est un Ovni. Pour financer les projets bretons, la plateforme vient de lever un million d’euros grâce à la Banque des Territoires, la société Breizh Holding (205 actionnaires de Gwenneg, ainsi que l’entreprise Heimdall.

Après une première levée de 700.000 euros, cette bouffée d’air financière permettra à Karim Essemiani, président fondateur d’embaucher 5 collaborateurs et contribuer au financement des Start-ups bretonnes. “Nous étudions avec précision tous les dossiers qui nous sont présentés et ne retenons que 3 % d’entre eux“, a précisé le dirigeant dans les colonnes des Echos.

Gwenneg finance les entreprises dans tous les secteurs d’activités. Récemment, la plateforme a contribué à lever pour une société spécialisée dans la culture d’algues Algolesko une somme de 500.000 euros en obligations convertibles grâce à quinze investisseurs. Marié à une Bretonne du Pays Bigouden, Karim Essemiani a travaillé quelques années à Paris, aux Etats-Unis, en Asie et au Moyen Orient, avant de se poser en Bretagne. “Je voulais conjuguer qualité de vie et épanouissement professionnel. Je faisais la promotion de l’attractivité de la Bretagne auprès des sociétés étrangères pour le compte de Bretagne International (devenue depuis Bretagne commerce international).”

De 2012 à 2014, Karim Essemiani rencontre des entrepreneurs bretons dynamiques. “Je constatais le potentiel de leurs entreprises dans tous les pays du monde. Mais ils avaient du mal à exporter à cause des difficultés de financements!»Pour répondre à ce besoin financier, il passe un Executive MBA à HEC et créé sa plateforme de crowdfunding, dédiée aux projets bretons exclusivement économiques. “Il était essentiel d’impliquer les citoyens bretons afin qu’ils participent au développement économique de leur région et des emplois futurs de leurs enfants. Cela peut paraître idyllique. Mais c’était vraiment notre ADN.»

                           Un éveil citoyen à l’épargne

Depuis, GwenneG soutient de nombreux projets via trois modes de financement : la prévente de produits, le prêt sans caution à taux fixe et la participation au capital. “Le ticket d’entrée est très bas“, confie Karim Essemiani. “Nous n’avons pas voulu réserver ces financements aux plus fortunés. Les prêts peuvent démarrer à 20 euros par personne et par projet et les actions peuvent être souscrites à partir de 100 euros. Ils permettent aux Bretons de participer à l’économie locale. C’est un éveil citoyen via leur épargne ! Il n’y a pas que les spécialistes qui peuvent financer les entreprises.”

Levier économique, la plateforme GwenneG fait connaître les produits et les services des entreprises. Elle sélectionne drastiquement les projets liés au territoire et en présente en permanence en ligne dix d’entre eux (entre 45 et 90 jours). “Notre taux de réussite des projets est révélateur de la rigueur et de l’excellence dans la sélection des dossiers et de l’intérêt des contributeurs pour leur région. GwenneG est l’exemple type de l’outil regroupant les acteurs économiques du secteur privé, institutionnel, et régional. Elle est surtout une vraie caisse de résonance pour l‘économie bretonne ouverte et accueillante.”

Les commentaires sont fermés.