Retrouvez toute l'information économique de proximité

UNE TOUR DE 26 ÉTAGES POUR SAMSIC

Dans les milieux autorisés, tout le monde l’assure : Nathalie Appéré aurait convaincu Christian Roulleau, fondateur du groupe Samsic, de construire sa tour à Rennes. Mardi 9 juillet 2019, en présence de Jean-Luc Gaudin, vice-président de Rennes Métropole et président de Territoires, tous deux ont dévoilé ensemble le projet architectural lauréat pour la réalisation d’un programme immobilier de 32 000 m² (4 bâtiments) comprenant le futur siège social de Samsic, à EuroRennes, non loin de la gare.

Le concours d’architecture, lancé à l’automne 2018, a permis de retenir sur 84 candidatures le projet porté par l’équipe composée des agences Julien de Smedt (Copenhague et Bruxelles), Stéphane Maupin (Paris), Maurer et Gilbert architectes (Rennes) et Think Tank (Paris). “Leur esquisse présente à la fois une forte personnalité et un dessin architectural à la fois ambitieux et intemporel, à l’instar de l’Éperon et des Horizons, les deux tours grandes soeurs.”

Les bâtiments auront chacun une silhouette particulière. Ils abriteront un restaurant-balcon sur la ville, un atrium végétal pour les bureaux et des logements, des terrasses protégées. Mais pas seulement…la présence végétale sera partout avec un jardin commun, une toiture-jardin pour les logements, des jardins d’hiver intégrés aux façades des bureaux ou une “cascade végétale” pour la façade sud de l’immeuble mixte, en coeur d’ilot.

Conformément aux exigences fixées par le programme local de l’habitat de Rennes Métropole pour la Zac EuroRennes, la tour comprendra 28 logements en accession sociale (OFS) sur 180 logements au total. “Il s’agira du premier immeuble de grande hauteur mêlant des logements en accession libre et de l’accession sociale.”, note Rennes Métropole. La tour de 26 étages, conçue par l’équipe JDS “réinterprète” la tour d’habitation de l’Éperon, de l’architecte Louis Arretche et et l’architecture de Georges Maillols ; deux architectes qui ont largement contribué à faire de Rennes une ville moderne.

Les commentaires sont fermés.